Rate this post

La Birmanie ou le Myanmar est un pays d’Asie du Sud-est continental. C’est le pays des temples et des pagodes. Même si à l’instar du Vietnam, du Cambodge ou encore de la Thailande la Birmanie n’est pas la destination par excellence pour un voyage gastronomique en Asie, elle possède une tradition culinaire qui fait la richesse de son patrimoine. Un voyage gastronomique en Birmanie vous permettra de goûter à des plats typiquement birmans qui feront le délice de vos papilles en quête de nouvelles saveurs. Faisons un petit tour d’horizon des plats que vous vous devrez de goûter durant un voyage en Birmanie.

Le curry birman

Le curry birman est un plat qui possède une saveur inédite. Servi habituellement avec du riz et du bouillon, il peut être préparé soit avec de la viande soit avec du poisson et des légumes. Mais ce sont surtout les curry au poulet et au mouton qui sont les plus cuisinés dans le pays. Sa spécificité demeure dans son assaisonnement qui est assez particulier : ail, gingembre, coriandre, citron, tamarin, oignons mais aussi un assaisonnement typiquement birman, le ngapi préparé avec des poissons ou des crevettes, donnent ce goût si particulier et délicieux à la fois au curry birman. Le curry birman se prépare généralement sans piment.

Les salades

Les salades sont des incontournables de la cuisine birmane. On peut par exemple goûter aux « thok » : fruits crus ou légumes sont assaisonnés avec d’autres ingrédients et épices pour donner à cette salade son goût léger et délicieux. Il y aussi le « dhouq » : cette salade se prépare toujours avec des légumes ou fruits crus mais mélangés cette fois-ci avec des oignons, des piments, des aromates et des cacahuètes. Le tout relevé avec du jus de citron. Il existe également le « Kyan Djin Ti Tok », salade de tomates vertes et de choux mélangés avec des cacahuètes ou encore le « Shaw Ti Tok » salade d’oignons et de citron. Le « Lephet Thok » est une salade que l’on a l’habitude de servir à la fin d’un repas. Il se compose de feuilles de thé vert, de crevettes séchées, de noix de coco et de graines de sésame. Ail, cacahuètes et gingembre s’ajouteront aussi à ce mélange.

Les nouilles

Le « Mohinga » est un plat de nouilles auquel il faudra vraiment goûter durant un voyage au Myanmar. Vous pourrez déguster ce plat partout dans le pays que ce soit dans les restaurants ou encore en testant la cuisine de rue. Il existe cependant des variantes selon la région où vous vous trouverez. Mais en principe, il se  prépare avec du poisson sauf dans certains endroits enclavés où le poisson est remplacé par de la viande. Ail, citronnelle, oignons, gingembre, farine de pois chiche agrémenteront la recette du Mohinga. Ce plat est généralement servi avec du vermicelle ou du riz tout simplement. Il y a aussi les nouilles Shan, un plat goûteux et simple à préparer à la fois. Les nouilles Shan peuvent être cuisinées en salade ou en soupe, selon les envies de chacun. 

Tour d’horizon sur les ingrédients les plus utilisés dans la cuisine birmane

On trouve en Birmanie une variété de groupes ethniques. Ce qui fait que pour chaque région que vous allez visiter, vous allez découvrir une tradition culinaire qui lui est propre. Toutefois, la cuisine birmane est en général le résultat d’un mélange des influences thaïlandaises, chinoises et indiennes. Les birmans ont de ce fait l’habitude de mettre beaucoup d’épices dans leur  cuisine. Le riz est l’accompagnement principal du repas birman. Les plats de riz gluants sont d’ailleurs très appréciés que ce soit par les autochtones ou encore les touristes. Les légumes sont aussi très utilisés dans la cuisine birmane. Vous aurez aussi l’opportunité durant un voyage  sur mesure en Birmanie d’apprécier les divers fruits tropicaux qui poussent dans le pays comme les fruits de la passion, le jacquier, la pastèque jaune, le mangoustan, le litchi, les papayes, les mangues mais aussi le ramboutan.