Rate this post

Kalaw est une ville de Birmanie, située à 1300m d’altitude. Ce qui en fait l’une des villes les plus fraîches de la région. Tout comme Pyin O Lwin, les colons britanniques  ont fait de Kalaw dans le temps une de leurs destinations favorites pour les vacances d’été, pour la même raison qu’est le climat, très agréable pendant cette saison.

Trekking à Kalaw

Dès votre arrivée en ville, quelle que soit l’heure, vous pourrez facilement trouver un guide qui vous amènera faire des treks dès le lendemain. Mais vous devez quand même faire un peu de recherche pour savoir ceux qui sont fiables. Être compétent, sympathique avec assez d’humanité, attentive, connaisseur, parlant bien anglais sera vos critères de choix. Il est plus pratique d’avoir un cuisinier en même temps que le guide.

Pour trouver un bon hôtel ou un charmant bungalow, c’est mieux de faire des réservations à l’avance, surtout si vous passez pendant la haute saison. Les mois de novembre et de janvier sont inclus dans cette période. Le climat est critique au mois de décembre, car il fait très chaud le jour et très froid la nuit.  En février, les champs sont récoltés, le paysage change alors.

Kalaw vous offre des paysages, uniques au monde, répandus tout au long de chacun des nombreux circuits de trek. Il faut bien choisir les circuits avant de décider, surtout si vous rêvez d’un grand dépaysement. Les quelques montées que vous pourrez avoir à faire ne sont pas raides. Vous trouverez sur votre chemin les villages des ethnies minoritaires, abritant Palaung, Danu ou Pao entre autres.

Si vous voudrez randonner léger, négociez avec votre hôtel ou votre guide pour vous faire transférer votre sac avant ou en même temps que vous à votre lieu de destination. Un autre conseil : éviter les randonnées de masses qui peuvent gâcher le plaisir même si partir en masse peut diminuer les frais, limiter votre équipe à sept personnes ou moins. Un autre avantage est l’immersion dans les villages, assez profitable quand on est peu nombreux.

Si vous randonnez pendant plusieurs jours, vous pouvez demander à votre guide de faire escale chez un habitant de l’un de ces villages. Il vous empruntera assez de couvertures pour vous tenir chaud la nuit. Par contre, si vous planifiez de faire escale en montagne, amenez des vêtements chauds. Certains randonneurs vont dormir dans un monastère, mais les avis sont divergents quant à l’efficacité de cette méthode à cause de l’affluence de beaucoup de touristes dans ce même endroit. Entre autres, n’oubliez pas que les chaussures de marche sont adéquates pour ce genre d’activité. Amenez un duvet si possible, une crème solaire et des médicaments qui peuvent vous être utiles. Vous pouvez tout autant choisir les vélos.

La plupart des étrangers préfèrent randonner autour de Kalaw où les villages typiques sont nombreux, tout comme les magnifiques coins tranquilles. Vous aurez plus de chance de rencontrer et d’échanger avec les accueillants villageois dans leur tenue traditionnelle. Sinon, ils partent de Kalaw vers le grand Lac Inle. Ce circuit peut se faire idéalement en trois jours. Cette promenade peut inclure la remontée du lac en question en bateau ou en pirogue pour arriver aux hôtels à Naungshwe. Vous apercevrez sur les bords de magnifiques maisons sur pilotis.

Si vous avez décidé de passer en Birmanie, ne ratez pas Kalaw. Le trekking sera un régal. Il vous suffit de bien organiser le voyage et le trek, et de bien vous documenter sur la réalité des lieux. Vous y trouverez des endroits merveilleux et vous apprécierez tout autant votre immersion et vos échanges avec les minorités ethniques de la région.